Crédit d’impôts isolation

Créé le

Parce que notre planète mérite les meilleures attentions, il est maintenant possible de réaliser bon nombre de travaux dans un total respect écologique et de jouir d’avantages fiscaux non négligeables tels que le crédit d’impôt isolation.

A cet effet, différentes mesures ont été prises par le gouvernement en faveur des énergies renouvelables afin de limiter les conséquences néfastes sur notre environnement.

En vue de sensibiliser le public à se tourner vers ces nouvelles innovations, l’état, en partenariat avec l’ADEME (Agence De l’Environnement et de Maîtrise des Energies) a décidé d’attribuer des réductions fiscales aux personnes désireuses d’orienter la réalisation de leurs travaux dans cette direction.

Les travaux d’isolation rentrent dans cette perspective et vous pouvez dorénavant bénéficier d’un crédit d’impôts isolation.

Crédit d’impôts isolation : sous quelles conditions ?

Depuis le 1er septembre 2014, le CITE (Crédit d’Impôts pour la Transition Energétique), remplaçant le CIDD (Crédit d’Impôt Développement Durable), vise à encourager l’amélioration de la qualité énergétique de votre logement.

Afin de bénéficier d’un crédit d’impôts isolation, vous devrez tout d’abord pouvoir justifier que les travaux entrepris concernent votre résidence principale et que sa construction date de plus de 2 ans.

Sans condition de ressources, cette mesure s’applique au propriétaire, au locataire ou occupant à titre gratuit (que vous soyez imposable ou pas, l’excédent vous sera alors reversé).

Conformément au dispositif mis en place, la jouissance d’un crédit d’impôts isolation ne vous sera attribuée que si la réalisation et le paiement des travaux d’isolation rentrent dans le période du 1er septembre 2014 (date de mise en application du dispositif) au  31 décembre 2015.

Toutes ces conditions requises, vous pourrez prétendre à l’obtention du crédit d’impôts isolation.

Celui-ci vous permettra de bénéficier d’une déduction sur votre impôt sur le revenu équivalente à 30% des dépenses des travaux d’isolation réalisés.

Toutefois, le montant des dépenses est plafonné à 8000 € pour une personne seule et à 16000 € pour un couple (additionnés de 400 € par personne supplémentaire à charge).

En vue de profiter de ce crédit d’impôts isolation, vous devrez donc correctement remplir votre déclaration de revenus en y apposant les sommes dégagées en travaux d’isolation. Prenez soin de conserver tous les justificatifs s’y rapportant (factures …), l’administration fiscale étant en droit de vous les réclamer.

Crédit d’impôts isolation : quels travaux exactement ?

Les travaux d’isolation ouvrant droit au crédit d’impôts isolation doivent systématiquement être réalisés avec des équipements ou matériaux respectant certaines caractéristiques techniques et de performance.

Les travaux d’isolation, permettant l’accès au crédit d’impôts isolation, s’orienteront vers l’utilisation de matériaux d’isolation thermique des parois opaques (planchers, plafonds, murs, toitures) et de parois vitrées (fenêtres, porte-fenêtres), de volets roulants, de portes d’entrée donnant sur l’extérieur et la pose de matériaux de calorifugeage.

 

Seuls les matériaux fournis par l’entreprise qui a réalisé les travaux seront pris en compte dans le calcul du crédit d’impôts isolation. Dans la mesure où vous décidez de vous procurer vous-même ces matériaux, seul le montant de la main d’œuvre pourra être pris en compte.

N’oubliez pas que le crédit d’impôts isolation peut être cumulable avec d’autre aides, notamment l’éco prêt à taux zéro.