Le confort d'une bonne isolation phonique

Créé le

Quoi de plus important que la quiétude au sein de  votre habitat … De nos jours, le bruit est malheureusement très présent (passage de voitures, voisinage bruyant, cris d’enfants …).

L’isolation phonique est devenue une priorité lors d’un projet de construction comme dans la rénovation.

De nombreux progrès ont vu le jour et il vous est désormais possible de maintenir calme et sérénité au sein de votre intérieur. D’ailleurs, les nouvelles constructions, dont le permis de construire a été établi après 1996, doivent répondre à la nouvelle réglementation acoustique.

En neuf comme en rénovation, l’isolation phonique est un point stratégique que vous devez appréhender, le bonheur de toute votre petite famille en dépendra.

 

Réussir son isolation phonique dans le neuf :

Les nuisances sonores étant à l’origine de bon nombre de maux (stress, fatigue physique comme émotionnelle, dépression, nervosité …), la législation en matière d’isolation phonique a considérablement évolué ces dernières années.

Visant à réduire voire supprimer la propagation des bruits intérieurs comme extérieurs, l’isolation phonique fait partie intégrante de nos préoccupations lors de la conception de votre projet de construction.

L’isolation phonique de votre logement devra intégrer chacune de vos pièces et concernera l’isolation de vos murs, de vos planchers mais également toutes vos ouvertures (portes comme fenêtres). Conformément aux normes en vigueur et selon que vous habitiez une maison individuelle ou un logement collectif, l’isolation phonique prendra différentes orientations.

La maison individuelle est uniquement soumise à une règlementation visant à instaurer un isolement acoustique par rapport aux nuisances aériennes extérieures (trafic routier, ferroviaire, aérien …). Aucune exigence n’est formulée quant à l’isolation des cloisons intérieures ou des planchers. Il est donc de votre ressort de prendre en considération l’impact des nuisances sonores au sein de votre habitat et d’en assurer un confort acoustique.

La législation en matière d’isolation phonique pour un logement collectif ou une maison mitoyenne est beaucoup plus sévère. En effet, vous devrez obligatoirement vous acquitter d’une isolation acoustique sur les parois extérieures comme sur les cloisons intérieures (murs de séparation, planchers …), afin de ne pas déranger votre voisinage.

Chaque projet étant différent, il conviendra d’identifier vos besoins en matière d’isolation phonique dès la conception de votre logement. Suivant l’importance des nuisances sonores extérieures (trafic ferroviaire, présence d’une école …) comme intérieures (certains espaces de vie créant plus de bruit),

Il conviendra de privilégier certains isolants. Pour cela, il vous faudra compter sur l’avis de professionnels qui ne manqueront pas de vous guider dans vos choix.

Les dernières innovations en matière d’isolation phonique ne cessant d’évoluer (mise en place de nouveaux matériaux, expertise plus professionnelle …), vous pouvez désormais envisager de vivre en toute sérénité au sein de votre habitat. De plus, un certain nombre d’isolants vous permettent d’assurer une isolation phonique en même temps que thermique (laines minérales, polystyrène), ce qui est source de confort et d’économies.

Enfin, n’oubliez pas que l’air s’infiltre également par vos fenêtres (double-vitrage) et portes, où là aussi, il sera bon d’assurer une étanchéité maximale.

 

Améliorer son isolation phonique dans l’existant :

Contrairement à la législation mise en place pour toutes les constructions neuves depuis 1996, aucune réglementation n’intervient dans la mise en place d’une isolation phonique dans les bâtiments anciens.

Contrairement à l’isolation thermique qui bénéficie d’une réglementation spécifique, l’isolation phonique dans l’ancien n’est à ce jour toujours pas réglementée, au grand désespoir de bon nombre de ses occupants.

Afin de préserver votre confort et votre intimité, il vous est fort heureusement possible d’instaurer des travaux d’isolation acoustique à l’intérieur de votre logement ancien. Vous devrez pour cela vous prémunir de la réalisation d’un diagnostic acoustique réalisé par des professionnels ; de là, vous serez avisé de la nature et de l’ampleur des travaux d’isolation phonique à réaliser.

Chaque réhabilitation étant unique et revêtant des aspects différents, il est judicieux de confier tous les travaux d’isolation, phonique comme thermique, à des professionnels qui seront en mesure de mettre en œuvre des matériaux et des techniques appropriés à la configuration de votre habitat.